La volonté affichée du FN à devenir « un parti comme les autres » avec un programme économique et des déclarations d’intention républicaines ne doit pas faire oublier que son fonds de commerce reste la xénophobie, la haine des étrangers et en particulier de l’immigré. Et c’est bien cette haine de l’étranger qui permet de réunir les cathos intégristes des beaux quartiers et les « petits blancs » des banlieues dans un même vote et de se reconnaître dans le même slogan « on est chez nous ! » sans qu’il soit nécessaire d’en dire plus pour que tout le monde comprenne ce que cela signifie.

Et si la dénonciation de l’immigré comme cause du chômage, du manque de logements sociaux, du déficit de la sécu, est plus efficace que les analyses critiques du système capitaliste, c’est qu’on peut mettre un nom sur le responsable du bourbier dans lequel on est. C’est la faute du voisin étranger, qui vient en France pour profiter du système, qui a droit à tout alors qu’on a rien, qui n’arrête pas de faire des gosses pour avoir des allocs, etc …

Si on veut lutter efficacement contre le vote FN, il faut porter un autre discours sur l’immigration et non pas éviter d’en parler. Le gouvernement actuel et en particulier le ministère de l’intérieur portent une lourde responsabilité dans la dérive xénophobe actuelle. Il n’y a eu sur cette question aucune rupture avec les gouvernements précédents, bien au contraire. Sous le fallacieux prétexte « de ne pas faire le jeu du FN », on a eu droit à la même politique de la chasse à l’immigré, l’hypocrisie en plus. Par une récente circulaire (11/03/14) de 6 pages, Valls indique aux préfets les moyens tous les moyens à utiliser pour accélérer et augmenter les expulsions d’étrangers, et se félicite pour l’année 2013 d’avoir battu tous les records d’expulsion: « Le niveau total des éloignements forcés atteint ainsi son plus haut niveau depuis 2006. Ces résultats, encourageants, sont la traduction de votre mobilisation qui devra se poursuivre tout au long de l’année 2014. » Rappelons enfin qu’aucune des dispositions xénophobes en matière d’immigration mises en place par les gouvernements précédents, et régulièrement dénoncées par l’opposition de l’époque, n’ont été supprimées.

A nous aussi donc de porter un autre discours sur l’immigration en luttant inlassablement contre cette « politique » décomplexée, nouvelle appellation de la xénophobie.

Yves Judde

Vote Front National et xénophobie secretariat ActualitésMunicipales2014

  La volonté affichée du FN à devenir 'un parti comme les autres' avec un programme économique et des déclarations d'intention républicaines ne doit pas faire oublier que son fonds de commerce reste la xénophobie, la haine des étrangers et en particulier de l'immigré. Et c'est bien cette haine...
  <p align="JUSTIFY"><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"> La volonté affichée du FN à devenir "un parti comme les autres" avec un programme économique et des déclarations d'intention républicaines ne doit pas faire oublier que son fonds de commerce reste la xénophobie, la haine des étrangers et en particulier de l'immigré. Et c'est bien cette haine de l'étranger qui permet de réunir les cathos intégristes des beaux quartiers et les "petits blancs" des banlieues dans un même vote et de se reconnaître dans le même slogan "on est chez nous !" sans qu'il soit nécessaire d'en dire plus pour que tout le monde comprenne ce que cela signifie.</span></span></p> <p align="JUSTIFY"><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"> Et si la dénonciation de l'immigré comme cause du chômage, du manque de logements sociaux, du déficit de la sécu, est plus efficace que les analyses critiques du système capitaliste, c'est qu'on peut mettre un nom sur le responsable du bourbier dans lequel on est. C'est la faute du voisin étranger, qui vient en France pour profiter du système, qui a droit à tout alors qu'on a rien, qui n'arrête pas de faire des gosses pour avoir des allocs, etc ...</span></span></p> <p align="JUSTIFY"><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"> Si on veut lutter efficacement contre le vote FN, il faut porter un autre discours sur l'immigration et </span></span><em><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;">non pas éviter d'en parler</span></span></em><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;">. Le gouvernement actuel et en particulier le ministère de l'intérieur portent une lourde responsabilité dans la dérive xénophobe actuelle. Il n'y a eu sur cette question aucune rupture avec les gouvernements précédents, bien au contraire. Sous le fallacieux prétexte "de ne pas faire le jeu du FN", on a eu droit à la même politique de la chasse à l'immigré, l'hypocrisie en plus. Par une récente circulaire (11/03/14) de 6 pages, Valls indique aux préfets les moyens tous les moyens à utiliser pour accélérer et augmenter les expulsions d'étrangers, et se félicite pour l'année 2013 d'avoir battu tous les records d'expulsion: </span></span><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"><span style="font-style: normal;"><span style="font-weight: normal;">"</span></span></span></span><strong><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"><span style="font-style: normal;"><span style="font-weight: normal;">Le niveau total des éloignements forcés atteint ainsi son plus haut niveau depuis 2006. Ces résultats, encourageants, sont la traduction de votre mobilisation qui devra se poursuivre tout au long de l'année 2014."</span></span></span></span></strong><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"><span style="font-style: normal;"><span style="font-weight: normal;"> Rappelons enfin qu'aucune des dispositions xénophobes en matière d'immigration mises en place par les gouvernements précédents, et régulièrement dénoncées par l'opposition de l'époque, n'ont été supprimées. </span></span></span></span></p> <p align="JUSTIFY"><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"><span style="font-style: normal;"><span style="font-weight: normal;"> A nous aussi donc de porter un autre discours sur l'immigration en luttant inlassablement contre cette "politique" décomplexée, nouvelle appellation de la xénophobie.</span></span></span></span></p> <p align="JUSTIFY"><span style="font-family: times new roman,times;"><span style="font-size: large;"><span style="font-style: normal;"><span style="font-weight: normal;">Yves Judde</span></span></span></span></p> <p style="margin-bottom: 0cm;" align="JUSTIFY"></p>