Communiqué du 11/01 – Vœux 2018 d’Osons Poitiers

Les élu-e-s du Groupe Osons Poitiers, cette année encore, n’ont pas répondu à l’invitation du couple Claeys de se rendre à la mairie de Poitiers à l’occasion des vœux 2018. Il s’agit de protester contre cette dérive monarchique qui fait que l’on élirait un couple municipal comme on fait croire que l’on élit un couple présidentiel…

Pour Osons Poitiers, rencontrer la population à l’occasion de la nouvelle année, ce n’est pas donner une réception dans l’entre-soi, mais c’est rendre compte de son mandat et discuter avec les habitant-e-s des perspectives de son accomplissement pour les mois à venir. Aux affaires, c’est sur la Place Leclerc qu’ils rencontreraient tous ceux qui voudraient bien venir et autour d’un pot participatif qui ne ruinerait pas les finances de la commune.

Et c’est dans cet esprit que les élu-e-s municipaux et communautaires d’Osons Poitiers souhaitent aux habitant-e-s de la commune et de la communauté urbaine une année 2018 à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux du XXIème siècle qui commence. Leur action continuera de souligner l’urgence d’une transition écologique qui n’existe aujourd’hui que dans les discours quand on continue localement à encourager le développement du transport individuel automobile, quand on continue à artificialiser les sols au détriment de la terre agricole, à encourager l’activité néfaste aux intérêts de l’écosystème…

Les élu-e-s Osons Poitiers continueront de se battre pour que la ressource en eau soit préservée et que l’on cesse de tergiverser pour protéger les captages d’eau, pour que l’eau ne soit pas confisquée au bénéfice de quelques-uns par un programme de bassines démesuré et déraisonnable.

Ils continueront leur combat pour faire de Poitiers une terre d’accueil où chacun-e, cherchant l’asile ou connaissant la misère, trouve le secours et le soutien dont il a besoin pour vivre une vie digne.

Ils continueront à agir pour que la solidarité puisse se déployer à la hauteur des besoins de tou-te-s : de la petite enfance aux aînés, en passant par l’école, l’université, bien des réponses restent à construire pour que personne ne reste sur les côtés de la route.

Les élu-e-s Osons Poitiers apportent enfin leur soutien aux personnels de la fonction publique territoriale dans leur combat pour refuser que le passage à la communauté urbaine se traduise par un recul des droits sociaux. Ils souhaitent que 2018 voie se concrétiser un accord sur le temps de travail « par le haut ».

Pour Osons Poitiers, 2018 sera notamment l’occasion de jeter les bases d’un grand chantier sur l’autonomie alimentaire et énergétique : comment produire localement la nourriture bio et l’énergie renouvelable nécessaire au territoire pour garantir sécurité et santé à ceux qui y vivent, c’est la problématique à laquelle le collectif souhaite s’atteler.

Les élu-e-s Osons Poitiers souhaitent donc à Poitiers que la commune trouve le courage politique dont elle a besoin pour que l’on mette enfin en chantier une politique qui préserve l’avenir des jeunes générations et leur propose un mode de vie ensemble solidaire et citoyen.

Vœux 2018 d’Osons Poitiers SecretariatOzons Communiqué de PressePresse & médias,
Communiqué du 11/01 – Vœux 2018 d’Osons Poitiers Les élu-e-s du Groupe Osons Poitiers, cette année encore, n’ont pas répondu à l'invitation du couple Claeys de se rendre à la mairie de Poitiers à l'occasion des vœux 2018. Il s'agit de protester contre cette dérive monarchique qui fait que l'on...
<strong>Communiqué du 11/01 – Vœux 2018 d’Osons Poitiers</strong> <p style="text-align: justify;">Les élu-e-s du Groupe Osons Poitiers, cette année encore, n’ont pas répondu à l'invitation du couple Claeys de se rendre à la mairie de Poitiers à l'occasion des vœux 2018. Il s'agit de protester contre cette dérive monarchique qui fait que l'on élirait un couple municipal comme on fait croire que l'on élit un couple présidentiel...</p> <p style="text-align: justify;">Pour Osons Poitiers, rencontrer la population à l'occasion de la nouvelle année, ce n'est pas donner une réception dans l’entre-soi, mais c'est rendre compte de son mandat et discuter avec les habitant-e-s des perspectives de son accomplissement pour les mois à venir. Aux affaires, c'est sur la Place Leclerc qu'ils rencontreraient tous ceux qui voudraient bien venir et autour d'un pot participatif qui ne ruinerait pas les finances de la commune.</p> <p style="text-align: justify;">Et c'est dans cet esprit que les élu-e-s municipaux et communautaires d'Osons Poitiers souhaitent aux habitant-e-s de la commune et de la communauté urbaine une année 2018 à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux du XXIème siècle qui commence. Leur action continuera de souligner l'urgence d'une transition écologique qui n'existe aujourd’hui que dans les discours quand on continue localement à encourager le développement du transport individuel automobile, quand on continue à artificialiser les sols au détriment de la terre agricole, à encourager l’activité néfaste aux intérêts de l’écosystème...</p> <p style="text-align: justify;">Les élu-e-s Osons Poitiers continueront de se battre pour que la ressource en eau soit préservée et que l'on cesse de tergiverser pour protéger les captages d'eau, pour que l'eau ne soit pas confisquée au bénéfice de quelques-uns par un programme de bassines démesuré et déraisonnable.</p> <p style="text-align: justify;">Ils continueront leur combat pour faire de Poitiers une terre d'accueil où chacun-e, cherchant l'asile ou connaissant la misère, trouve le secours et le soutien dont il a besoin pour vivre une vie digne.</p> <p style="text-align: justify;">Ils continueront à agir pour que la solidarité puisse se déployer à la hauteur des besoins de tou-te-s : de la petite enfance aux aînés, en passant par l'école, l'université, bien des réponses restent à construire pour que personne ne reste sur les côtés de la route.</p> <p style="text-align: justify;">Les élu-e-s Osons Poitiers apportent enfin leur soutien aux personnels de la fonction publique territoriale dans leur combat pour refuser que le passage à la communauté urbaine se traduise par un recul des droits sociaux. Ils souhaitent que 2018 voie se concrétiser un accord sur le temps de travail « par le haut ».</p> <p style="text-align: justify;">Pour Osons Poitiers, 2018 sera notamment l'occasion de jeter les bases d'un grand chantier sur l'autonomie alimentaire et énergétique : comment produire localement la nourriture bio et l'énergie renouvelable nécessaire au territoire pour garantir sécurité et santé à ceux qui y vivent, c'est la problématique à laquelle le collectif souhaite s'atteler.</p> <p style="text-align: justify;">Les élu-e-s Osons Poitiers souhaitent donc à Poitiers que la commune trouve le courage politique dont elle a besoin pour que l'on mette enfin en chantier une politique qui préserve l'avenir des jeunes générations et leur propose un mode de vie ensemble solidaire et citoyen.</p>