Rapport SEM Patrimoniale de la Vienne

(délibération 57 n°85)

Lors de l’adhésion à cette SEM (Société d’Économie Mixte) les élus écologistes s’étaient abstenus au motif de l’absence de lisibilité d’une part sur les bénéfices de cette participation et d’autre part sur les risques qu’elle pouvait potentiellement entraîner pour la collectivité. Nous avons vu dans les délibérations précédentes que le soutien aux organismes satellites pouvaient coûter cher à l’EPCI, nous avons tous en tête les aléas financiers qu’a connu le Futuroscope dans le passé, le conseil général a du remettre la main à la poche en rachetant le Futuroscope qui a connu un moment financier délicat dans le passé. Les parcs d’attraction doivent renouveler régulièrement leur investissement pour rester attractif. Les investissements ont été réalisés il n’y a pas longtemps mais on peut lire que les produits financiers résultants de la participation à la SA du parc ont été divisés par 3 en 3 ans passant de 1,9 M à 660 000 euros. Si la courbe reste identique l’année prochaine les charges seront supérieures aux produits.

Nous demandons qu’un point détaillé soit fait en commission sur la SEM patrimoniale et en particulier sur les risques encourus.

Société d’Économie Mixte « Patrimoniale de la Vienne »https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2015/03/IMG_0075.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2015/03/IMG_0075-300x300.jpg Pascal C. Conseil communautaireInterventions
Rapport SEM Patrimoniale de la Vienne (délibération 57 n°85) Lors de l’adhésion à cette SEM (Société d'Économie Mixte) les élus écologistes s’étaient abstenus au motif de l’absence de lisibilité d’une part sur les bénéfices de cette participation et d’autre part sur les risques qu’elle pouvait potentiellement entraîner pour la collectivité. Nous...
<p align="justify"><strong><span style="font-family: Nimbus Roman No9 L,serif;"><span style="font-size: medium;">Rapport SEM Patrimoniale de la Vienne</span></span></strong></p> <p align="justify"><span style="font-family: Nimbus Roman No9 L,serif;"><span style="font-size: medium;">(délibération 57 n°85)</span></span></p> <p align="justify"><span style="font-family: Nimbus Roman No9 L,serif;"><span style="font-size: medium;">Lors de l’adhésion à cette SEM (Société d'Économie Mixte) les élus écologistes s’étaient abstenus au motif de l’absence de lisibilité d’une part sur les bénéfices de cette participation et d’autre part sur les risques qu’elle pouvait potentiellement entraîner pour la collectivité. Nous avons vu dans les délibérations précédentes que le soutien aux organismes satellites pouvaient coûter cher à l’EPCI, nous avons tous en tête les aléas financiers qu’a connu le <strong>Futuroscope</strong> dans le passé, le conseil général a du remettre la main à la poche en rachetant le Futuroscope qui a connu un moment financier délicat dans le passé. <strong>Les parcs d’attraction</strong> doivent renouveler régulièrement leur investissement pour rester attractif. Les investissements ont été réalisés il n’y a pas longtemps mais on peut lire que les produits financiers résultants de la participation à la SA du parc ont été divisés par 3 en 3 ans passant de 1,9 M à 660 000 euros. Si la courbe reste identique l’année prochaine les charges seront supérieures aux produits.</span></span></p> <p align="justify"><span style="font-family: Nimbus Roman No9 L,serif;"><span style="font-size: medium;">Nous demandons qu’un point détaillé soit fait en commission sur la SEM patrimoniale et en particulier sur les risques encourus.</span></span></p>