" Le dialogue s'instaure dans les rues. " - " Le dialogue s'instaure dans les rues. " - (Photo Patrick Lavaud)

Des associations demandent aux candidats de répondre à des questionnaires « sur des principes et des demandes concrètes ». La liste « Osons Poitiers écologiques, sociale, solidaire et citoyenne » a été sollicitée par « quinze d’entre elles touchant aux domaines du social, de l’écologie, du sociétal et des quartiers ». Des réponses leur ont été apportées ou des rencontres organisées. A l’exception de La manif pour tous, « exclusive et qui défend le contraire de ce que nous partageons », commente la tête de liste Christiane Fraysse. « La réponse n’est pas forcément complaisante mais nous permet de connaître leur état d’esprit et d’intégrer certaines de leurs demandes », ajoute Jacques Arfeuillère (Parti de gauche). « Etre sollicité, échanger correspond avec ce que nous voulons faire au niveau de la mairie. C’est enrichissant. »

« Alors que les meetings des candidats ont une audience médiocre », « Osons Poitiers » va à la recherche de ses électeurs. « Le dialogue s’instaure dans les rues », remarque Christiane Fraysse.

Parmi celles-ci : La ligue des Droits de l’homme, les retraités FSU, Vélocité 86, Le logiciel libre, Lesbiens, gays, bi et trans (LGBT)…

Article publié dans La Nouvelle République, le 18 mars 2013.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Municipales-2014/Poitiers/n/Contenus/Articles/2014/03/18/Osons-Poitiers-s-enrichit-des-questions-des-associations-1834669

« Osons Poitiers » s’enrichit des questions des associations secretariat Municipales2014Revue de Presse
Des associations demandent aux candidats de répondre à des questionnaires « sur des principes et des demandes concrètes ». La liste « Osons Poitiers écologiques, sociale, solidaire et citoyenne » a été sollicitée par « quinze d'entre elles touchant aux domaines du social, de l'écologie, du sociétal et des quartiers ». Des réponses leur ont...
<div id="text"> <span class="d6e70y6" id="d6e70y6_3"><img class="fRight img_article" style="border: 0px;" title="" Le dialogue s'instaure dans les rues. " - &quot; Le dialogue s'instaure dans les rues. &quot; - (Photo Patrick Lavaud)" alt="" Le dialogue s'instaure dans les rues. " - &quot; Le dialogue s'instaure dans les rues. &quot; - (Photo Patrick Lavaud)" src="http://www.lanouvellerepublique.fr/var/nrv2/storage/images/contenus/articles/2014/03/18/osons-poitiers-s-enrichit-des-questions-des-associations-1834669/34156404-1-fre-FR/Osons-Poitiers-s-enrichit-des-questions-des-associations_image_article_large.jpg" width="488" height="455" align="1" /></span> <span class="d6e70y6" id="d6e70y6_3">Des associations</span> demandent aux candidats de répondre à des questionnaires <i>« sur des principes et des demandes concrètes »</i>. La liste « Osons Poitiers écologiques, sociale, solidaire et citoyenne » a été sollicitée par <i>« quinze d'entre elles touchant aux domaines du social, de l'écologie, du sociétal et des quartiers »</i>. Des réponses leur ont été apportées ou des rencontres organisées. A l'exception de La manif pour tous, <i>« exclusive et qui défend le contraire de ce que nous partageons »</i>, commente la <span class="d6e70y6" id="d6e70y6_2">tête de liste</span> Christiane Fraysse. <i>« La réponse n'est pas forcément complaisante mais nous permet de connaître leur état d'esprit et d'intégrer certaines de leurs demandes »</i>, ajoute Jacques Arfeuillère (Parti de gauche). <i>« Etre sollicité, échanger correspond avec ce que nous voulons faire au niveau de la mairie. C'est enrichissant. »</i> « Alors que les meetings des candidats ont une audience médiocre », « Osons Poitiers » va à la recherche de ses électeurs. « Le dialogue s'instaure dans les rues », remarque Christiane Fraysse. <i>Parmi celles-ci : La ligue des Droits de l'homme, les retraités FSU, Vélocité 86, Le logiciel libre, Lesbiens, gays, bi et trans (LGBT)...</i> Article publié dans La Nouvelle République, le 18 mars 2013. http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Municipales-2014/Poitiers/n/Contenus/Articles/2014/03/18/Osons-Poitiers-s-enrichit-des-questions-des-associations-1834669 </div>