Avant son « happening » sur les migrants, ce mercredi après-midi, place Notre-Dame, et son grand meeting de vendredi soir aux Salons de Blossac, la liste « Osons Poitiers » conduite par Christiane Fraysse a rappelé, ce soir, que le soutien à l’école et à la petite enfance constituaient des pierres angulaires de sa campagne.

« L’Education doit être la garantie d’une société solidaire et doit favoriser l’émancipation des futurs(e)s citoyen(ne)s. » Quand l’école s’affiche au fronton des priorités d’« Osons Poitiers », cela se traduit par quelques certitudes. Christiane Fraysse, Jacques Arfeuillère et Manon Labaye les ont rappelées, ce soir, en insistant sur la volonté de leur liste de « privilégier le concret aux projets paillettes ». « Nous ne vous promettrons pas la distribution de tablettes numériques à grande échelle, sourit la tête de liste. Ce en quoi nous croyons, c’est en un usage raisonné et maîtrisé de l’écran à l’école. Le numérique doit se mettre au service des projets éducatifs et non le contraire. »

A l’heure des grands débats sur la réforme des rythmes scolaires, « Osons Poitiers » reconnaît que le périscolaire est devenu « un vrai enjeu de société et de campagne ». Elle n’en milite pas moins pour le développement de pédagogies actives au sein-même des établissements. Des pédagogies motivées par des collaborations accrues entre le corps enseignant et les associations culturelles, notamment. « Accompagner des projets de danse, de musique ou de théâtre au sein des écoles demande des moyens, humains et financiers. Mais c’est sans doute le prix à payer pour faire émerger une « autre façon d’apprendre ». »

Parmi les autres idées avancées sur le thème de la petite enfance et de l’école, l’alliance EELV-NPA-Ensemble-Parti de Gauche avance celle de développer les structures d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans et de mieux accompagner la formation des professionnels d’encadrement. « Nous souhaitons également garantir l‘accès de tous les enfants à des produits bio et locaux dans les cantines », assène Christiane Fraysse, qui promet encore une modulation des tarifs municipaux (cantine, garderie, bibliothèque…), plus respectueux des inégalités de revenus entre citoyens.

Côté équipements, « Osons Poitiers » entend repenser les aménagements urbains, en augmentant les surfaces d’espaces verts et en élargissant plateaux piétonniers, zones de rencontres et  zones à 30km/h autour des écoles. «Pour la sécurité de nos enfants», conclut Christiane Fraysse.

 

Du beau monde vendredi aux Salons de Blossac
Le meeting organisé par «Osons Poitiers» vendredi, à partir de 20h30, aux Salons de Blossac, réunira plusieurs personnalités locales et nationales. Yannick Jadot (EELV), député européen, Raquel Garrido, porte-parole national du Parti de Gauche, Stéphane Lajaumont, conseiller régional Limousin d’Ensemble et Maryse Desbourdes, conseillère municipale NPA de Poitiers, sont notamment annoncés. 

 

Nicolas Boursier le 11/03/14
Article paru dans 7 à Poitiers :
http://www.7apoitiers.fr/enquete/1157/laquo-osons-poitiers-raquo-donne-priorite-a-l-rsquo-ecole
« Osons Poitiers » donne priorité à l’école secretariat Municipales2014Revue de Presse
Avant son « happening » sur les migrants, ce mercredi après-midi, place Notre-Dame, et son grand meeting de vendredi soir aux Salons de Blossac, la liste « Osons Poitiers » conduite par Christiane Fraysse a rappelé, ce soir, que le soutien à l’école et à la petite enfance constituaient...
<div>Avant son « happening » sur les migrants, ce mercredi après-midi, place Notre-Dame, et son grand meeting de vendredi soir aux Salons de Blossac, la liste « Osons Poitiers » conduite par Christiane Fraysse a rappelé, ce soir, que le soutien à l’école et à la petite enfance constituaient des pierres angulaires de sa campagne.</div> <div> « <i>L’Education doit être la garantie d’une société solidaire et doit favoriser l’émancipation des futurs(e)s citoyen(ne)s.</i> » Quand l’école s’affiche au fronton des priorités d’« Osons Poitiers », cela se traduit par quelques certitudes. Christiane Fraysse, Jacques Arfeuillère et Manon Labaye les ont rappelées, ce soir, en insistant sur la volonté de leur liste de « <i>privilégier le concret aux projets paillettes </i>». « <i>Nous ne vous promettrons pas la distribution de tablettes numériques à grande échelle, </i>sourit la tête de liste. <i>Ce en quoi nous croyons, c’est en un usage raisonné et maîtrisé de l’écran à l’école. Le numérique doit se mettre au service des projets éducatifs et non le contraire.</i> » A l’heure des grands débats sur la réforme des rythmes scolaires, « Osons Poitiers » reconnaît que le périscolaire est devenu « <i>un vrai enjeu de société et de campagne </i>». Elle n’en milite pas moins pour le développement de pédagogies actives au sein-même des établissements. Des pédagogies motivées par des collaborations accrues entre le corps enseignant et les associations culturelles, notamment. « <i>Accompagner des projets de danse, de musique ou de théâtre au sein des écoles demande des moyens, humains et financiers. Mais c’est sans doute le prix à payer pour faire émerger une « autre façon d’apprendre ».</i> » Parmi les autres idées avancées sur le thème de la petite enfance et de l’école, l’alliance EELV-NPA-Ensemble-Parti de Gauche avance celle de développer les structures d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans et de mieux accompagner la formation des professionnels d’encadrement. « <i>Nous souhaitons également garantir l‘accès de tous les enfants à des produits bio et locaux dans les cantines </i>», assène Christiane Fraysse, qui promet encore une modulation des tarifs municipaux (cantine, garderie, bibliothèque…), plus respectueux des inégalités de revenus entre citoyens. Côté équipements, « Osons Poitiers » entend repenser les aménagements urbains, en augmentant les surfaces d’espaces verts et en élargissant plateaux piétonniers, zones de rencontres et  zones à 30km/h autour des écoles. «<em>Pour la sécurité de nos enfants</em>», conclut Christiane Fraysse.   <div><em><strong>Du beau monde vendredi aux Salons de Blossac </strong>Le meeting organisé par «Osons Poitiers» vendredi, à partir de 20h30, aux Salons de Blossac, réunira plusieurs personnalités locales et nationales. Yannick Jadot (EELV), député européen, Raquel Garrido, porte-parole national du Parti de Gauche, Stéphane Lajaumont, conseiller régional Limousin d'Ensemble et Maryse Desbourdes, conseillère municipale NPA de Poitiers, sont notamment annoncés. </em></div>   </div> <div>Nicolas Boursier le 11/03/14</div> <div></div> <div>Article paru dans 7 à Poitiers :</div> <div>http://www.7apoitiers.fr/enquete/1157/laquo-osons-poitiers-raquo-donne-priorite-a-l-rsquo-ecole</div>