Nous construirons avec vous une ville qui sera respectueuse de notre planète et de ses habitants.

Faire mieux avec et pour les habitants et les habitantes

D’abord en changeant de mode de gouvernance puis en diffusant l’esprit de l’économie sociale et solidaire, en valorisant les énergies de notre ville (université, entreprises, milieu associatif), en soutenant les outils collaboratifs et l’accès aux données (espaces de co-working, fab-labs, open data, etc.).

Favoriser l’autonomie

L’autonomie, c’est l’émancipation, c’est l’indépendance, c’est viser à l’autonomie alimentaire, énergétique pour le territoire et à l’autonomie des individus. Relocalisons les productions afin de contribuer à la satisfaction de nos besoins et favorisons l’accès facile de chacun et de chacune à un certain nombre de droits (mobilité, logement, etc.).

Redistribuer

Notre projet est réfléchi, construit, et sera mené à fiscalité constante. La redistribution, c’est d’abord veiller à
assurer un service public de qualité et à faire preuve de solidarité. La redistribution, c’est également favoriser un autre mode de consommation en privilégiant l’usage plutôt que la possession, exemple : ressourcerie, recyclerie, outilthèque.

Inventer et créer

Pour réussir cette redistribution, cette recherche d’autonomie en faveur de tous les poitevins et poitevines, nous devons être capables d’inventer et de créer. Pour cela il faut oser prendre des risques, expérimenter sans engager des moyens financiers considérables. Partout, naissent des initiatives qui rompent avec les schémas traditionnels de fonctionnement ou de modes de pensée. Des monnaies locales aux systèmes d’échanges et de partage, les citoyens et citoyennes s’organisent et créent des réponses nouvelles à leurs besoins.

Les grands axes de notre programme pour les habitants et les habitantes de Poitiershttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2014/01/poitiers1.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2014/01/poitiers1-300x300.jpg administrateur Municipales2014Programme
Nous construirons avec vous une ville qui sera respectueuse de notre planète et de ses habitants. Faire mieux avec et pour les habitants et les habitantes D’abord en changeant de mode de gouvernance puis en diffusant l’esprit de l’économie sociale et solidaire, en valorisant les énergies de notre ville (université, entreprises,...
Nous construirons avec vous une ville qui sera respectueuse de notre planète et de ses habitants. <h2>Faire mieux avec et pour les habitants et les habitantes</h2> D’abord <strong>en changeant de mode de gouvernance</strong> puis<strong> en diffusant l’esprit de l’économie sociale et solidaire</strong>,<strong> en valorisant les énergies de notre ville</strong> (université, entreprises, milieu associatif), <strong>en soutenant les outils collaboratifs et l’accès aux données</strong> (espaces de co-working, fab-labs, open data, etc.). <h2>Favoriser l’autonomie</h2> L’autonomie, c'est l’émancipation, c'est l’indépendance, c'est viser à <strong>l’autonomie alimentaire, énergétique</strong> pour le territoire et à <strong>l’autonomie des individus</strong>. Relocalisons les productions afin de contribuer à la <strong>satisfaction de nos besoins</strong> et favorisons l’accès facile de chacun et de chacune à un certain nombre de droits (mobilité, logement, etc.). <h2>Redistribuer</h2> <strong>Notre projet est réfléchi, construit, et sera mené à fiscalité constante</strong>. La redistribution, c’est d’abord veiller à assurer un <strong>service public de qualité et à faire preuve de solidarité</strong>. La redistribution, c’est également favoriser <strong>un autre mode de consommation en privilégiant l’usage plutôt que la possession</strong>, exemple : ressourcerie, recyclerie, outilthèque. <h2>Inventer et créer</h2> Pour réussir cette redistribution, cette recherche d’autonomie en faveur de tous les poitevins et poitevines, nous devons <strong>être capables d’inventer et de créer</strong>. Pour cela il faut oser prendre des risques, expérimenter sans engager des moyens financiers considérables. Partout, naissent des initiatives qui rompent avec les schémas traditionnels de fonctionnement ou de modes de pensée. Des monnaies locales aux systèmes d’échanges et de partage, les citoyens et citoyennes s’organisent et créent des réponses nouvelles à leurs besoins.