Source : La Nouvelle-République du 15 février 2014.

Les quatre composantes ont exposé les quatre grands axes de leur programme alternatif, jeudi, à la presse. Il est distribué aux habitants depuis hier.

Les habitants découvrent depuis vendredi matin le programme de la liste conduite par Christiane Fraysse «  Osons Poitiers écologique, sociale, solidaire et citoyenne  » dans leur boîte aux lettres, lors de porte-à-porte, de réunions ou sur les marchés. Le dépliant a été tiré à 40.000 exemplaires.

Ses grandes lignes ont été présentées en avant-première jeudi soir, dans le Biblio-Café, rue de la Cathédrale où membres de la liste et les clients étaient « serrés-collés ». Dans le brouhaha, les représentants des quatre composantes d’Osons Poitiers ont exposé leurs quatre grands engagements qui feront émerger « un autre modèle de développement ».
> «  Favoriser l’autonomie territoriale et individuelle  », « ce n’est pas vivre replié sur soi, mais c’est atteindre l’autonomie alimentaire et énergétique pour diminuer les gaz à effet de serre. Il faut produire sur place le plus possible, ce qui est créateur d’activités économiques », souligne Christiane Fraysse (Europe écologie les verts). L’accent est également mis sur le droit au logement (par exemple, en préemptant des immeubles) et le droit des femmes.
> «  Redistribuer  », développé par Pascal Canaud (Ensemble) s’inscrit dans le contexte de la crise avec la volonté de « lutter contre la politique d’austérité ». En conséquence « pas d’augmentation des taxes locales, foncières et d’habitation ; des tarifs municipaux qui dépendront des revenus, des dispensaires de proximité, l’eau tarifée selon son usage, une gestion municipale des déchetteries ;, la construction de structures multisports pour l’accès au plus grand nombre » plutôt que des « projets paillettes ».
> « «  Inventer et créer  », c’est impulser des idées originales et créatives », poursuit Manon Labaye (NPA). Parmi ces idées : « préempter les locaux commerciaux afin de diversifier l’offre » – l’arrivée de l’enseigne H & M « délocalisant sa production de la Chine vers Ethiopie » n’enthousiasmant pas la liste - ; « sortir du tout commerce, béton et voiture ; végétaliser globalement la ville ».
> «  Faire mieux avec et pour les habitants  » vise « à améliorer la vie au quotidien de tous les habitants dans leur environnement et de faire vivre la démocratie locale ». « On ne mettra pas en œuvre un projet sans consulter les gens, par exemple pour le devenir du Palais justice et un référendum sera organisé sur la gratuité des transports. Notre conception de la politique est basée sur le débat », insiste Jacques Arfeuillère (Parti de gauche).
« Une politique ancrée à gauche, relève Christiane Fraysse, contrairement à celle d’Alain Claeys ».

A l’issue d’une série de rendez-vous, sera organisé un meeting de clôture, le vendredi 14 mars, à 20 h 30, aux Salons de Blossac.

Marie-Catherine Bernard

 

La Nouvelle-République : « Osons Poitiers » présente un programme de gauche administrateur Municipales2014Revue de Presse
Source : La Nouvelle-République du 15 février 2014. Les quatre composantes ont exposé les quatre grands axes de leur programme alternatif, jeudi, à la presse. Il est distribué aux habitants depuis hier. Les habitants découvrent depuis vendredi matin le programme de la liste conduite par Christiane Fraysse ' Osons Poitiers écologique, sociale,...
Source : <a href="http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2014/02/15/Osons-Poitiers-presente-un-programme-de-gauche-1796883" target="_blank">La Nouvelle-République du 15 février 2014</a>. <p id="articleChapo">Les quatre composantes ont exposé les quatre grands axes de leur programme alternatif, jeudi, à la presse. Il est distribué aux habitants depuis hier.</p> <div></div> <div id="text"> Les habitants découvrent depuis vendredi matin le programme de la liste conduite par Christiane Fraysse " Osons Poitiers écologique, sociale, solidaire et citoyenne " dans leur boîte aux lettres, lors de porte-à-porte, de réunions ou sur les marchés. Le dépliant a été tiré à 40.000 exemplaires. Ses grandes lignes ont été présentées en avant-première jeudi soir, dans le Biblio-Café, rue de la Cathédrale où membres de la liste et les clients étaient « serrés-collés ». Dans le brouhaha, les représentants des quatre composantes d'Osons Poitiers ont exposé leurs quatre grands engagements qui feront émerger <i>« un autre modèle de développement »</i>. <b>> " Favoriser l'autonomie territoriale et individuelle ",</b><i> « ce n'est pas vivre replié sur soi, mais c'est atteindre l'autonomie alimentaire et énergétique pour diminuer les gaz à effet de serre. Il faut produire sur place le plus possible, ce qui est créateur d'activités économiques »</i>, souligne Christiane Fraysse (Europe écologie les verts). L'accent est également mis sur le droit au logement (par exemple, en préemptant des immeubles) et le droit des femmes. <b>> " Redistribuer ",</b> développé par Pascal Canaud (Ensemble) s'inscrit dans le contexte de la crise avec la volonté de<i> « lutter contre la politique d'austérité »</i>. En conséquence « pas d'augmentation des taxes locales, foncières et d'habitation ; des tarifs municipaux qui dépendront des revenus, des dispensaires de proximité, l'eau tarifée selon son usage, une gestion municipale des déchetteries ;, la construction de structures multisports pour l'accès au plus grand nombre » plutôt que des « projets paillettes ». <b>> « " Inventer et créer ",</b><i> c'est impulser des idées originales et créatives »,</i> poursuit Manon Labaye (NPA). Parmi ces idées : <i>« préempter les locaux commerciaux afin de diversifier l'offre » - </i>l'arrivée de l'enseigne H & M<i> « délocalisant sa production de la Chine vers Ethiopie »</i> n'enthousiasmant pas la liste - ; <i>« sortir du tout commerce, béton et voiture ; végétaliser globalement la ville ». </i> <b>> " Faire mieux avec et pour les habitants "</b> vise <i>« à améliorer la vie au quotidien de tous les habitants dans leur environnement et de faire vivre la démocratie locale »</i>. <i>« On ne mettra pas en œuvre un projet sans consulter les gens, par exemple pour le devenir du Palais justice et un référendum sera organisé sur la gratuité des transports. Notre conception de la politique est basée sur le débat »</i>, insiste Jacques Arfeuillère (Parti de gauche). <i>« Une politique ancrée à gauche,</i> relève Christiane Fraysse,<i> contrairement à celle d'Alain Claeys ».</i> <b>A l'issue d'une série de rendez-vous, sera organisé un meeting de clôture, le vendredi 14 mars, à 20 h 30, aux Salons de Blossac.</b> </div> <div>Marie-Catherine Bernard</div>