Nous, les potagers, pétons la forme. Perturbateurs endocriniens, connaît pas ! Il nous en faut toujours plus ; engrais pour engraisser, pesticides pour tuer les nuisibles, herbicides contre la concurrence, yesssss ! Ca le fait, on s’éclate la cuticule, c’est fun de radis. On est libres ! Et même ultra-libres !

Nous signalons à nos lecteurs que l’entretien de cette épitaphe est à la charge des descendants.

L’allée des potagers est implantée (comme dit un copain pas tout jeune) dans les hauteurs du Clos Gaultier.

Ils nous auraient soutenus, si seulement… (Potagers) bruno Ils nous auraient soutenus si seulement...Municipales2014
Nous, les potagers, pétons la forme. Perturbateurs endocriniens, connaît pas ! Il nous en faut toujours plus ; engrais pour engraisser, pesticides pour tuer les nuisibles, herbicides contre la concurrence, yesssss ! Ca le fait, on s’éclate la cuticule, c’est fun de radis. On est libres ! Et même ultra-libres ! Nous signalons à nos...
<p style="text-align: justify">Nous, les potagers, pétons la forme. Perturbateurs endocriniens, connaît pas ! Il nous en faut toujours plus ; engrais pour engraisser, pesticides pour tuer les nuisibles, herbicides contre la concurrence, yesssss ! Ca le fait, on s’éclate la cuticule, c’est fun de radis. On est libres ! Et même ultra-libres !</p> <p style="text-align: justify">Nous signalons à nos lecteurs que l’entretien de cette épitaphe est à la charge des descendants.</p> <p style="text-align: justify"><i>L’allée des potagers est implantée (comme dit un copain pas tout jeune) dans les hauteurs du Clos Gaultier.</i></p>