Moi, George Sand, ci-devant baronne Dudevant, j’étais assez rock’n’roll : j’invitais souvent Chuck Berry. Mais je préférais Chopin. Féministe, anticléricale, indépendante, passionnée militante, progressiste, j’ai bousculé pas mal de conventions. Mais il reste aujourd’hui du travail, osez !

La rue George Sand, au Clos-Gaultier, fait une boucle résidentielle à proximité du stade Jean-Luc Gaboreau.

Ils nous auraient soutenus, si seulement… (George Sand) bruno Ils nous auraient soutenus si seulement...Municipales2014
Moi, George Sand, ci-devant baronne Dudevant, j’étais assez rock’n’roll : j’invitais souvent Chuck Berry. Mais je préférais Chopin. Féministe, anticléricale, indépendante, passionnée militante, progressiste, j’ai bousculé pas mal de conventions. Mais il reste aujourd’hui du travail, osez ! La rue George Sand, au Clos-Gaultier, fait une boucle résidentielle à proximité du stade...
<p style="text-align: justify">Moi, George Sand, ci-devant baronne Dudevant, j’étais assez rock’n’roll : j’invitais souvent Chuck Berry. Mais je préférais Chopin. Féministe, anticléricale, indépendante, passionnée militante, progressiste, j’ai bousculé pas mal de conventions. Mais il reste aujourd’hui du travail, osez !</p> <p style="text-align: justify"><i>La rue George Sand, au Clos-Gaultier, fait une boucle résidentielle à proximité du stade Jean-Luc Gaboreau.</i></p>