Moi, le Diable, faut pas me tenter ! Je serai franc : vous les humains commencez à me courir sur le chili con carne. Dans mon enfer à moi, pas prévu l’individualisme, pas pensé aux centrales nucléaires (ici, tout est au feu de bois), pas pensé au suicide collectif ! Alors, je vous en prie, laissez-moi le monopole d’un monde éternellement invivable. Dieu vous le rendra, ah ! Ah ! Ah !

Les escaliers du Diable permettent de grimper du Pont Achard à la rue Saint Hilaire, reliant à pied Poitiers-ouest au centre-ville. Ils ont ceci de diabolique qu’à la descente, on fait le chemin inverse !

Ils nous auraient soutenus, si seulement… (Diable) bruno Ils nous auraient soutenus si seulement...Municipales2014
Moi, le Diable, faut pas me tenter ! Je serai franc : vous les humains commencez à me courir sur le chili con carne. Dans mon enfer à moi, pas prévu l’individualisme, pas pensé aux centrales nucléaires (ici, tout est au feu de bois), pas pensé au suicide collectif ! Alors,...
<p style="text-align: justify">Moi, le Diable, faut pas me tenter ! Je serai franc : vous les humains commencez à me courir sur le chili con carne. Dans mon enfer à moi, pas prévu l’individualisme, pas pensé aux centrales nucléaires (ici, tout est au feu de bois), pas pensé au suicide collectif ! Alors, je vous en prie, laissez-moi le monopole d’un monde éternellement invivable. Dieu vous le rendra, ah ! Ah ! Ah !</p> <p style="text-align: justify"><i>Les escaliers du Diable permettent de grimper du Pont Achard à la rue Saint Hilaire, reliant à pied Poitiers-ouest au centre-ville. Ils ont ceci de diabolique qu’à la descente, on fait le chemin inverse !</i></p>