Communiqué du 17 avril 2020 sur la reprise de la collecte du tri sélectif à Grand Poitiers

Sur ce sujet, Osons est en mesure de donner un autre éclairage. Nous avons découvert avant hier, dans un message du maire de Rochefort à ses concitoyens, l’annonce que le tri allait reprendre chez eux (15 avril) puisqu’il venait de trouver un centre de tri en baisse d’activité tout à fait en mesure d’absorber la collecte. Celui de Poitiers !

Comme nous participons à la cellule de veille COVID à la ville, immédiatement nous avons posé la question et curieusement, alors que depuis que nous abordons ce sujet, on ne nous parlait pas de reprise de la collecte avant le déconfinement, on a une réponse dans les journaux parlant de « l’étude d’une reprise potentielle ».

Soit ! ça ne nous empêche pas de nous poser des questions : il y avait donc, même si la filière est en panne derrière le centre, le moyen de stocker au centre de tri. Il y avait donc le moyen de ne pas envoyer ce signal aux citoyens qui ne peuvent stocker chez eux, de tout mélanger dans la collecte des non-recyclables, le moyen de ne pas reculer sur la nécessité du tri.

L’autre question, c’est celle de cette soumission au marché passé avec les délégataires qui fait reculer l’intérêt collectif : Suez gère, le collecteur gère avec les conditions qui sont négociées et dans la situation exceptionnelle que nous connaissons, ça donne les tensions sociales que nous constatons sur la collecte, et ça donne cette situation ubuesque de faire venir les déchets recyclables de Rochefort et de ne pas pouvoir traiter les nôtres.

Il est urgent de récupérer la maîtrise du traitement des déchets. Vivement la régie municipale !

Communiqué du 14 avril 2020 en soutien aux éboueurs et éboueuses de Grand Poitiers

Alors que la population poitevine adresse chaque jour des remerciements appuyés aux éboueurs et éboueuses, nous regrettons que notre municipalité choisisse de les empêcher d’exiger leur dû et ainsi d’ajouter aux tensions existantes en envisageant le recours possible à la réquisition d’agent·e·s par un courrier de demande envoyé à la préfecture. Pour nous, si l’action municipale doit s’exercer, c’est à destination de la direction de l’entreprise Urbaser pour qu’elle agisse à la hauteur des enjeux sanitaires et sociaux, et non pas en installant un rapport de force avec celles et ceux qui assument chaque jour des risques pour le bien de toutes et tous.

Le maire de Poitiers doit intervenir auprès de la direction de l’entreprise pour soutenir les éboueurs et éboueuses et demander à ce qu’elle leur verse la prime instaurée par le gouvernement. Cette situation est une conséquence directe du choix de Grand Poitiers de déléguer cette mission publique de première nécessité à une grande entreprise cotée en bourse. Nous proposons un retour en régie municipale de cette activité, ce qui permettrait de protéger et valoriser les employé·e·s tout en favorisant les activités relatives au réemploi, à la réutilisation et au recyclage à l’échelon local.

Christiane FRAYSSE et Jacques ARFEUILLÈRE, élu·e·s municipaux et communautaires à la Ville de Poitiers et à la Communauté urbaine de Grand Poitiers

Gestion des déchets à Grand Poitiershttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2016/05/Logo-Osons-Poitiers-1.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2016/05/Logo-Osons-Poitiers-1-150x150.jpg SecretariatOzons Communiqué de PressePresse & médias
Communiqué du 17 avril 2020 sur la reprise de la collecte du tri sélectif à Grand Poitiers Sur ce sujet, Osons est en mesure de donner un autre éclairage. Nous avons découvert avant hier, dans un message du maire de Rochefort à ses concitoyens, l'annonce que le tri allait reprendre...
<p style="text-align: justify;"><span style="color: #800000;"><strong>Communiqué du 17 avril 2020 sur la reprise de la collecte du tri sélectif à Grand Poitiers</strong></span></p> <p style="text-align: justify;">Sur ce sujet, Osons est en mesure de donner un autre éclairage. Nous avons découvert avant hier, dans un message du maire de Rochefort à ses concitoyens, l'anno<span class="text_exposed_show">nce que le tri allait reprendre chez eux (15 avril) puisqu'il venait de trouver un centre de tri en baisse d'activité tout à fait en mesure d'absorber la collecte. Celui de Poitiers !</span></p> <p style="text-align: justify;"><span class="text_exposed_show">Comme nous participons à la cellule de veille COVID à la ville, immédiatement nous avons posé la question et curieusement, alors que depuis que nous abordons ce sujet, on ne nous parlait pas de reprise de la collecte avant le déconfinement, on a une réponse dans les journaux parlant de "l'étude d'une reprise potentielle".</span></p> <p style="text-align: justify;"><span class="text_exposed_show">Soit ! ça ne nous empêche pas de nous poser des questions : il y avait donc, même si la filière est en panne derrière le centre, le moyen de stocker au centre de tri. Il y avait donc le moyen de ne pas envoyer ce signal aux citoyens qui ne peuvent stocker chez eux, de tout mélanger dans la collecte des non-recyclables, le moyen de ne pas reculer sur la nécessité du tri. </span></p> <p style="text-align: justify;"><span class="text_exposed_show">L'autre question, c'est celle de cette soumission au marché passé avec les délégataires qui fait reculer l'intérêt collectif : Suez gère, le collecteur gère avec les conditions qui sont négociées et dans la situation exceptionnelle que nous connaissons, ça donne les tensions sociales que nous constatons sur la collecte, et ça donne cette situation ubuesque de faire venir les déchets recyclables de Rochefort et de ne pas pouvoir traiter les nôtres.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span class="text_exposed_show">Il est urgent de récupérer la maîtrise du traitement des déchets. Vivement la régie municipale !</span></p> <blockquote> <ul> <li><a href="https://www.centre-presse.fr/article-738741-grand-poitiers-va-reprendre-la-collecte-du-tri-selectif.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Grand Poitiers va reprendre la collecte du tri sélectif</a> - Centre Presse</li> <li><a href="https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/grand-poitiers-la-collecte-du-tri-selectif-reprendra-a-partir-du-27-avril" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Grand Poitiers : la collecte du tri sélectif reprendra à partir du 27 avril</a> - La Nouvelle République</li> </ul> </blockquote> <p style="text-align: justify;"><span style="color: #008000;"><strong>Communiqué du 14 avril 2020 en soutien aux éboueurs et éboueuses de Grand Poitiers</strong></span></p> <p style="text-align: justify;">Alors que la population poitevine adresse chaque jour des remerciements appuyés aux éboueurs et éboueuses, nous regrettons que notre municipalité choisisse de les empêcher d'exiger leur dû et ainsi d'ajouter aux tensions existantes en envisageant le recours possible à la réquisition d'agent·e·s par un courrier de demande envoyé à la préfecture. Pour nous, si l'action municipale doit s'exerce<span class="text_exposed_show">r, c'est à destination de la direction de l'entreprise Urbaser pour qu'elle agisse à la hauteur des enjeux sanitaires et sociaux, et non pas en installant un rapport de force avec celles et ceux qui assument chaque jour des risques pour le bien de toutes et tous.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span class="text_exposed_show">Le maire de Poitiers doit intervenir auprès de la direction de l'entreprise pour soutenir les éboueurs et éboueuses et demander à ce qu'elle leur verse la prime instaurée par le gouvernement. Cette situation est une conséquence directe du choix de Grand Poitiers de déléguer cette mission publique de première nécessité à une grande entreprise cotée en bourse. Nous proposons un retour en régie municipale de cette activité, ce qui permettrait de protéger et valoriser les employé·e·s tout en favorisant les activités relatives au réemploi, à la réutilisation et au recyclage à l'échelon local.</span></p> <blockquote> <ul> <li><a href="https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/a-poitiers-les-eboueurs-epuises-votent-la-greve" target="_blank" rel="noopener noreferrer">A Poitiers, les éboueurs épuisés votent la grève</a> - La Nouvelle République</li> <li><a href="https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/grand-poitiers-les-eboueurs-toujours-en-colere-reprennent-leur-service" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Grand Poitiers : les éboueurs toujours en colère reprennent leur service</a> - La Nouvelle République</li> </ul> </blockquote> <p style="text-align: justify;"><strong><span style="color: #800000;"><em>Christiane FRAYSSE et Jacques ARFEUILLÈRE, élu·e·s municipaux et communautaires à la Ville de Poitiers et à la Communauté urbaine de Grand Poitiers</em></span></strong></p>