Avis d’enquête A10-2x3voies

CONTRIBUTION DU COLLECTIF 

« OSONS POITIERS, ÉCOLOGIQUE, SOCIALE, SOLIDAIRE ET CITOYENNE »  

A L’ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET D’AMÉNAGEMENT DE L’AUTOROUTE A10 A 2X3 VOIES ENTRE POITIERS SUD (VIENNE) ET VEIGNE – BIFURCATION A10/A85 (INDRE-ET-LOIRE)

Nous émettons un avis défavorable à cet élargissement de l’autoroute A10 car le projet tel qu’il est soumis à l’enquête publique génère des nuisances inacceptables pour les riverains : le bruit et pour l’environnement : impact sur la qualité de l’eau, sur la qualité de l’air, sur les paysages. Ce projet aura également des conséquences sur les infrastructures existantes qui ne sont pas anodines.

Nous pouvons pour cela nous appuyer sur les exigences relevées par Grand Poitiers Communauté Urbaine dans son analyse du dossier d’enquête publique en pièce-jointe et qui ne peuvent être assorties, de notre point de vue, que d’un avis défavorable à ce projet :

« L’opération doit améliorer l’intégration de l’infrastructure dans le paysage et surtout bénéficier aux riverains et à l’environnement.

– L’amélioration de la protection contre le bruit des populations voisines de l’autoroute est le premier bénéfice attendu de cet aménagement. Les solutions proposées ne sont pas suffisantes et des efforts accrus doivent être entrepris dans la recherche de solutions pour protéger les riverains du bruit. Une attention particulière doit être apportée aux nuisances conjointes de l’A10 et de la LGV.

– La gestion de l’eau doit faire également l’objet d’une attention extrême, tant pendant le chantier qu’après en situation courante.

– Les propositions pour améliorer la qualité de l’air sont insuffisantes et il est exigé la mise en place après la réalisation de l’opération d’une surveillance des polluants autour de l’autoroute.

– Les aménagements paysagers envisagés doivent être présentés de manière plus complète et précise en démontrant le respect des documents d’urbanisme et de ZAC.

– Les rétablissements d’ouvrages d’art doivent faciliter le développement futur de l’agglomération et prendre en compte toutes les mobilités

– Des précisions doivent être apportées sur les rétablissements de voiries

– Pour la réalisation du chantier, il est exigé que toutes les dispositions soient mises en œuvre pour respecter les riverains et l’environnement. »

De plus lorsque ce tronçon sera fait, il aboutira sur une partie à deux fois deux voies qui connaît le même engorgement en périodes de grands départs, d’où viendra la nécessité de poursuivre l’élargissement. Certes, le concessionnaire financera ces travaux de 244 millions pour 93 km soit plus de 2,5 millions par kilomètre. Mais il verra son avenant de concession rallonger pour faire face à cette dépense or tout le monde sait que ces contrats de concession ont été de véritables cadeaux fait par l’État aux sociétés gestionnaires d’autoroutes.

Nous voudrions rapprocher ce coût de 2,5 millions du kilomètre au 1 million du kilomètre que coûtent les réhabilitations de voie de chemin de fer (cf. celle d’Oloron à Pau). Notre choix est vite fait. Ces 250 millions ce sont des moyens qui sont enlevés aux solutions alternatives.

Nous sommes hostiles à cet agrandissement des tuyaux. En effet, plus on facilite l’usage de la voiture et plus celle-ci est utilisée. Il y a eu sur ce tronçon la mise à grande vitesse du train, cela suffit, il vaut mieux baisser le tarif du train et les voyageurs auront vite fait le choix.

Nous contestons donc ce projet à la fois en termes d’impact global environnemental mais aussi social.

Christiane FRAYSSE et Jacques ARFEUILLERE, Élus communautaires de Grand Poitiers Communauté Urbaine, Élus municipaux de la Ville de Poitiers,

Marie-Madeleine JOUBERT et Manon LABAYE, Élues municipales de la Ville de Poitiers,

Pour le collectif  « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne ».

 

Centre Presse : L’autoroute A 10 à 2×3 voies: dernier jour d’enquête

Enquête publique Autoroute A10https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2017/11/Logo-Osons-Poitiers.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2017/11/Logo-Osons-Poitiers-150x150.jpg SecretariatOzons ActionsActualitésNos Actions
Avis d'enquête A10-2x3voies CONTRIBUTION DU COLLECTIF  « OSONS POITIERS, ÉCOLOGIQUE, SOCIALE, SOLIDAIRE ET CITOYENNE »   A L’ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET D’AMÉNAGEMENT DE L’AUTOROUTE A10 A 2X3 VOIES ENTRE POITIERS SUD (VIENNE) ET VEIGNE – BIFURCATION A10/A85 (INDRE-ET-LOIRE) Nous émettons un avis défavorable à cet élargissement de l’autoroute A10 car le projet tel...
<p style="text-align: center;"><a href="http://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/02/Avis-denquête-A10-2x3voies.pdf">Avis d'enquête A10-2x3voies</a></p> <p style="text-align: center;"><strong>CONTRIBUTION DU COLLECTIF  </strong></p> <p style="text-align: center;"><strong>« OSONS POITIERS, ÉCOLOGIQUE, SOCIALE, SOLIDAIRE ET CITOYENNE » </strong><strong> </strong></p> <p style="text-align: center;"><strong>A L’ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET D’AMÉNAGEMENT DE L’AUTOROUTE A10 A 2X3 VOIES ENTRE POITIERS SUD (VIENNE) ET VEIGNE – BIFURCATION A10/A85 (INDRE-ET-LOIRE)</strong></p> <p style="text-align: justify;">Nous émettons un avis défavorable à cet élargissement de l’autoroute A10 car le projet tel qu’il est soumis à l’enquête publique génère des nuisances inacceptables pour les riverains : le bruit et pour l’environnement : impact sur la qualité de l’eau, sur la qualité de l’air, sur les paysages. Ce projet aura également des conséquences sur les infrastructures existantes qui ne sont pas anodines.</p> <p style="text-align: justify;">Nous pouvons pour cela nous appuyer sur les exigences relevées par Grand Poitiers Communauté Urbaine dans son analyse du <a href="http://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/02/Délibération-n°93_Conseil-GP-du-8.12.2017.pdf" target="_blank" rel="noopener">dossier d’enquête publique en pièce-jointe</a> et qui ne peuvent être assorties, de notre point de vue, que d’un avis défavorable à ce projet :</p> <p style="text-align: justify;">« L’opération doit améliorer l’intégration de l’infrastructure dans le paysage et surtout bénéficier aux riverains et à l’environnement.</p> <p style="text-align: justify;">- L’amélioration de la protection contre le bruit des populations voisines de l’autoroute est le premier bénéfice attendu de cet aménagement. Les solutions proposées ne sont pas suffisantes et des efforts accrus doivent être entrepris dans la recherche de solutions pour protéger les riverains du bruit. Une attention particulière doit être apportée aux nuisances conjointes de l’A10 et de la LGV.</p> <p style="text-align: justify;">- La gestion de l’eau doit faire également l’objet d’une attention extrême, tant pendant le chantier qu’après en situation courante.</p> <p style="text-align: justify;">- Les propositions pour améliorer la qualité de l’air sont insuffisantes et il est exigé la mise en place après la réalisation de l’opération d’une surveillance des polluants autour de l’autoroute.</p> <p style="text-align: justify;">- Les aménagements paysagers envisagés doivent être présentés de manière plus complète et précise en démontrant le respect des documents d’urbanisme et de ZAC.</p> <p style="text-align: justify;">- Les rétablissements d’ouvrages d’art doivent faciliter le développement futur de l’agglomération et prendre en compte toutes les mobilités</p> <p style="text-align: justify;">- Des précisions doivent être apportées sur les rétablissements de voiries</p> <p style="text-align: justify;">- Pour la réalisation du chantier, il est exigé que toutes les dispositions soient mises en œuvre pour respecter les riverains et l’environnement. »</p> <p style="text-align: justify;">De plus lorsque ce tronçon sera fait, il aboutira sur une partie à deux fois deux voies qui connaît le même engorgement en périodes de grands départs, d’où viendra la nécessité de poursuivre l’élargissement. Certes, le concessionnaire financera ces travaux de 244 millions pour 93 km soit plus de 2,5 millions par kilomètre. Mais il verra son avenant de concession rallonger pour faire face à cette dépense or tout le monde sait que ces contrats de concession ont été de véritables cadeaux fait par l’État aux sociétés gestionnaires d’autoroutes.</p> <p style="text-align: justify;">Nous voudrions rapprocher ce coût de 2,5 millions du kilomètre au 1 million du kilomètre que coûtent les réhabilitations de voie de chemin de fer (cf. celle d’Oloron à Pau). Notre choix est vite fait. Ces 250 millions ce sont des moyens qui sont enlevés aux solutions alternatives.</p> <p style="text-align: justify;">Nous sommes hostiles à cet agrandissement des tuyaux. En effet, plus on facilite l’usage de la voiture et plus celle-ci est utilisée. Il y a eu sur ce tronçon la mise à grande vitesse du train, cela suffit, il vaut mieux baisser le tarif du train et les voyageurs auront vite fait le choix.</p> <p style="text-align: justify;">Nous contestons donc ce projet à la fois en termes d’impact global environnemental mais aussi social.</p> <p style="text-align: justify;"><strong>Christiane FRAYSSE et Jacques ARFEUILLERE, </strong><strong>Élus communautaires de Grand Poitiers Communauté Urbaine, </strong><strong>Élus municipaux de la Ville de Poitiers,</strong><strong> </strong></p> <p style="text-align: justify;"><strong>Marie-Madeleine JOUBERT et Manon LABAYE, </strong><strong>Élues municipales de la Ville de Poitiers,</strong><strong> </strong></p> <strong>Pour le collectif  « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne ».</strong>   <blockquote>Centre Presse : <em><a href="http://www.centre-presse.fr/article-585836-l-autoroute-a-a-x-voies-dernier-jour-d-enquete.html" target="_blank" rel="noopener">L'autoroute A 10 à 2x3 voies: dernier jour d'enquête</a> </em></blockquote>