Égalité femmes/hommes dans le sport et les représentations

 

Égalité femmes/hommes dans le sport et les représentations 

Délibération n°24 (2018-0249) : Attribution de subventions d’investissement à des associations sportives (MJ)

Nous avons signé La Charte Européenne pour l’Égalité Femmes/Hommes, en particulier l’objectif 3-5 : promouvoir l’Égalité Femmes/Hommes dans la culture et le sport.

Maintenant comment avancer ? Les subventions que nous votons sont principalement pour les clubs masculins. Une première initiative serait de faire un état des lieux, par exemple totaliser les sommes données aux clubs masculins par rapport aux clubs féminins par Poitiers et Grand Poitiers.

De plus, que ce soit en activité compétitive ou non compétitive, les femmes doivent être mises en lumière à travers les communications municipales de façon plus systématique. Il s’agit de rendre plus visible leurs talents sportifs. Il s’agit aussi d’inciter les hommes et les garçons à s’intéresser aux matchs féminins et amener les médias à retransmettre les matchs. L’opinion publique est prête pour cela.

De même, les nouvelles représentations que nous devons voter lors de ce conseil nous obligent à constater que la parité est loin d’être respectée car il n’y a que des hommes. Pour nous, ce n’est plus possible. On peut toujours trouver des excuses à cette inégalité, nous n’en voulons plus de cette zone blanche de la parité.

Et si la loi reste la même pour l’élection de 2020 pour les intercommunalités, ce sera la même chose. Or les intercommunalités deviennent des espaces de pouvoir importants et échappent « par nature » aux règles de la parité et au non-cumul des mandats. Quelques chiffres : au niveau national la part des femmes dans les intercommunalités n’est que de 35%, à Grand Poitiers 34% et dans les exécutifs, elle est de 20% au niveau national et de 23% à Grand Poitiers, 9 Présidents de conseil communautaire sur 10 sont des hommes.

Le Haut Conseil pour l’Égalité entre les Femmes et les Hommes fait des propositions, soit d’élire le Conseil communautaire au suffrage universel direct avec une liste paritaire, soit d’assouplir le fléchage en rendant incompatibles les mandats de Maire et de Président d’intercommunalité. Et pour garantir la parité stricte des exécutifs, l’élection d’un tandem paritaire à leur tête premier-e vice président-e de sexe différent.  Il propose aussi de limiter encore le cumul des mandats concomitants pour qu’il ne soit plus possible d’être à la fois élu-e à la tête d’un exécutif local et président-e d’une intercommunalité. Cela fera du bien à une démocratie bien confisquée et qui ressort par tous les bouts actuellement avec les Gilets Jaunes.

Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté pour cette délibération.

Conseil municipal du 3 décembre 2018https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/Conseil-municipal-du-3.12.2018-1024x768.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/Conseil-municipal-du-3.12.2018-150x150.jpg SecretariatOzons Conseil municipal,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
  Égalité femmes/hommes dans le sport et les représentations  Délibération n°24 (2018-0249) : Attribution de subventions d'investissement à des associations sportives (MJ) Nous avons signé La Charte Européenne pour l’Égalité Femmes/Hommes, en particulier l'objectif 3-5 : promouvoir l’Égalité Femmes/Hommes dans la culture et le sport. Maintenant comment avancer ? Les subventions que nous votons sont...
</em><em> </em></p> <h1 style="text-align: justify;"><a name="_Toc532481411"></a>Égalité femmes/hommes dans le sport et les représentations<strong> </strong></h1> <p style="text-align: justify;"><strong><a href="https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/Délibération-n°24_Conseil-municipal-du-3.12.2018.pdf" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Délibération n°24 (2018-0249) : Attribution de subventions d'investissement à des associations sportives (MJ)</a></strong></p> <p style="text-align: justify;">Nous avons signé La Charte Européenne pour l’Égalité Femmes/Hommes, en particulier l'objectif 3-5 : promouvoir l’Égalité Femmes/Hommes dans la culture et le sport.</p> <p style="text-align: justify;">Maintenant comment avancer ? Les subventions que nous votons sont principalement pour les clubs masculins. Une première initiative serait de faire un état des lieux, par exemple totaliser les sommes données aux clubs masculins par rapport aux clubs féminins par Poitiers et Grand Poitiers.</p> <p style="text-align: justify;">De plus, que ce soit en activité compétitive ou non compétitive, les femmes doivent être mises en lumière à travers les communications municipales de façon plus systématique. Il s'agit de rendre plus visible leurs talents sportifs. Il s'agit aussi d'inciter les hommes et les garçons à s'intéresser aux matchs féminins et amener les médias à retransmettre les matchs. L'opinion publique est prête pour cela.</p> <p style="text-align: justify;">De même, les nouvelles représentations que nous devons voter lors de ce conseil nous obligent à constater que la parité est loin d'être respectée car il n'y a que des hommes. Pour nous, ce n'est plus possible. On peut toujours trouver des excuses à cette inégalité, nous n'en voulons plus de cette zone blanche de la parité.</p> <p style="text-align: justify;">Et si la loi reste la même pour l'élection de 2020 pour les intercommunalités, ce sera la même chose. Or les intercommunalités deviennent des espaces de pouvoir importants et échappent « par nature » aux règles de la parité et au non-cumul des mandats. Quelques chiffres : au niveau national la part des femmes dans les intercommunalités n’est que de 35%, à Grand Poitiers 34% et dans les exécutifs, elle est de 20% au niveau national et de 23% à Grand Poitiers, 9 Présidents de conseil communautaire sur 10 sont des hommes.</p> <p style="text-align: justify;">Le Haut Conseil pour l’Égalité entre les Femmes et les Hommes fait des propositions, soit d'élire le Conseil communautaire au suffrage universel direct avec une liste paritaire, soit d'assouplir le fléchage en rendant incompatibles les mandats de Maire et de Président d'intercommunalité. Et pour garantir la parité stricte des exécutifs, l'élection d'un tandem paritaire à leur tête premier-e vice président-e de sexe différent.  Il propose aussi de limiter encore le cumul des mandats concomitants pour qu'il ne soit plus possible d'être à la fois élu-e à la tête d'un exécutif local et président-e d'une intercommunalité. Cela fera du bien à une démocratie bien confisquée et qui ressort par tous les bouts actuellement avec les Gilets Jaunes.</p> <p style="text-align: justify;"><em>Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté pour cette délibération.