Ressources Humaines

Ressources Humaines

Délibération n°35 (2018-0658) : Règles de gestion des ressources humaines – Modification du Règlement du temps de travail (annexe 3) (sujétions particulières) (JA)

Rappelons le contexte qui aboutit à cette délibération : nous sommes dans le cadre d’un recul social qui s’est traduit par l’effacement de conquis sociaux en matière de temps de travail. Quand on lit la délibération hors contexte, on comprend que 182 agents bénéficient, ce sont les termes employés, de trois jours de repos supplémentaires. Quand on se souvient que nous sommes toujours dans le cadre de la suppression de 3 jours pour tous suite à l’élargissement, on fait les comptes d’une autre manière. Quelques agents retrouvent certes leurs trois jours mais le problème demeure pour un bon nombre d’entre eux. Nous savons, par ailleurs, que des désaccords persistent sur la reconnaissance des sujétions particulières : pour les syndicats, les textes devraient permettre de faire rentrer notamment les directrices de crèche au titre des horaires atypiques et les magasiniers du CTC au titre de la manutention et des gestes répétés.

Nous ne pouvons valider cette démarche qui se traduit par une dégradation des conditions de travail.

Les élu·e·s Osons Poitiers se sont abstenu·e·s sur cette délibération.

Délibération n°38 (2018-0580) : Rémunération des Présidents des Conseils de discipline (JA)

Toujours soucieux d’économiser les deniers publics pour qu’ils soient disponibles pour plus de services publics, nous nous étonnons de cette pratique qui consiste à rétribuer les Présidents de Conseils de discipline. Nous savons que cette disposition est légale et fixée par arrêté mais considérons que cette activité entre dans le cadre général de la mission de ces magistrats comme il entre dans la mission des enseignants de siéger en Conseil de discipline sans être spécialement rémunérés pour cela. Nous nous abstiendrons.

Les élu·e·s Osons Poitiers se sont abstenu·e·s sur cette délibération.

Conseil communautaire du 7 décembre 2018https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/conseil_communautaire_du_7.12.20181-1024x768.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/conseil_communautaire_du_7.12.20181-150x150.jpg SecretariatOzons ActualitésConseil communautaire,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Ressources Humaines Délibération n°35 (2018-0658) : Règles de gestion des ressources humaines - Modification du Règlement du temps de travail (annexe 3) (sujétions particulières) (JA) Rappelons le contexte qui aboutit à cette délibération : nous sommes dans le cadre d'un recul social qui s'est traduit par l'effacement de conquis sociaux en matière...
</em></p> <h1 style="text-align: justify;"><a name="_Toc533085274"></a>Ressources Humaines</h1> <p style="text-align: justify;"><strong><a href="https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/Délibération-n°35_Conseil-GP-du-7.12.2018.pdf" target="_blank" rel="noopener">Délibération n°35 (2018-0658) : Règles de gestion des ressources humaines - Modification du Règlement du temps de travail (annexe 3) (sujétions particulières) (JA)</a></strong></p> <p style="text-align: justify;">Rappelons le contexte qui aboutit à cette délibération : nous sommes dans le cadre d'un recul social qui s'est traduit par l'effacement de conquis sociaux en matière de temps de travail. Quand on lit la délibération hors contexte, on comprend que 182 agents bénéficient, ce sont les termes employés, de trois jours de repos supplémentaires. Quand on se souvient que nous sommes toujours dans le cadre de la suppression de 3 jours pour tous suite à l’élargissement, on fait les comptes d'une autre manière. Quelques agents retrouvent certes leurs trois jours mais le problème demeure pour un bon nombre d'entre eux. Nous savons, par ailleurs, que des désaccords persistent sur la reconnaissance des sujétions particulières : pour les syndicats, les textes devraient permettre de faire rentrer notamment les directrices de crèche au titre des horaires atypiques et les magasiniers du CTC au titre de la manutention et des gestes répétés.</p> <p style="text-align: justify;">Nous ne pouvons valider cette démarche qui se traduit par une dégradation des conditions de travail.</p> <p style="text-align: justify;"><em>Les élu·e·s Osons Poitiers se sont abstenu·e·s sur cette délibération.</em></p> <p style="text-align: justify;"><strong><a href="https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/12/Délibération-n°38_Conseil-GP-du-7.12.2018.pdf" target="_blank" rel="noopener">Délibération n°38 (2018-0580) : Rémunération des Présidents des Conseils de discipline (JA)</a></strong></p> <p style="text-align: justify;">Toujours soucieux d'économiser les deniers publics pour qu'ils soient disponibles pour plus de services publics, nous nous étonnons de cette pratique qui consiste à rétribuer les Présidents de Conseils de discipline. Nous savons que cette disposition est légale et fixée par arrêté mais considérons que cette activité entre dans le cadre général de la mission de ces magistrats comme il entre dans la mission des enseignants de siéger en Conseil de discipline sans être spécialement rémunérés pour cela. Nous nous abstiendrons.</p> <p style="text-align: justify;"><em>Les élu·e·s Osons Poitiers se sont abstenu·e·s sur cette délibération.