Christiane Fraysse, Manon Labaye et Jacques Arfeuillère justifient le maintien de la liste Osons Poitiers au second tour.

Christiane Fraysse, Manon Labaye et Jacques Arfeuillère justifient le maintien de la liste Osons Poitiers au second tour.

 

La vraie gauche, c’est nous, n’hésite pas à affirmer Christiane Fraysse, la tête de liste de « Osons Poitiers », qui a confirmé hier avoir déposé sa candidature pour le second tour. La nouvelle profession de foi est imprimée et les militants se succèdent au local de campagne pour prendre le paquet qu’ils iront distribuer.

« Des candidats qui
représentent le passé »

On peut notamment y lire une analyse du premier tour. « Il valide notre choix, avec plus de 15% des suffrages, nous avons ouvert une voie à une alternative de gauche », explique Jacques Arfeuillère, du Parti de gauche, n° 2 sur la liste. Les écolos ont fait les comptes: « Alain Claeys a perdu plus de 5.500 voix et la droite près de 1.500. » Un désaveu, selon eux, pour des candidats « qui représentent le passé ». Quand le candidat socialiste qualifie leur liste d’extrême gauche, les colistiers répondent et justifient leur maintien au second tour: « Nous sommes en train de réinventer la gauche. Notre socle, c’est l’écologie. Et notre programme n’a pas été conçu pour manifester notre opposition, mais bien pour gérer la ville, assure Christiane Fraysse. Avec des propositions pour plus de justice sociale, plus de démocratie. » La tête s’effraye, enfin, du score du FN, « l’événement le plus regrettable du premier tour, le Front national entraîne l’ensemble du débat politique vers la droite ». Et Manon Labaye, du NPA, explique que les militants ne cesseront pas d’arpenter le terrain pour convaincre les abstentionnistes: « Chacun a forcément un avis sur la gestion de la ville. » Les colistiers vont notamment distribuer des tracts sur le campus et près des établissements universitaires du centre-ville aujourd’hui. « 17% de nos colistiers ont moins de 30 ans, la jeunesse a une place réelle au coeur du système démocratique », rappelle Christiane Fraysse.

Meeting jeudi. Christiane Fraysse et ses colistiers organisent un meeting « festif », jeudi 27 mars, à 20h, au musée Sainte-Croix.

 

Ph. B.
Article publié dans Centre Presse, le 26 mars 2014.
http://www.centre-presse.fr/article-298482-christiane-fraysse-reinventer-la-gauche.html
Christiane Fraysse: « Réinventer la gauche » secretariat Municipales2014Revue de Presse
  Christiane Fraysse, Manon Labaye et Jacques Arfeuillère justifient le maintien de la liste Osons Poitiers au second tour.   La vraie gauche, c'est nous, n'hésite pas à affirmer Christiane Fraysse, la tête de liste de « Osons Poitiers », qui a confirmé hier avoir déposé sa candidature pour le second tour. La nouvelle...
  <div id="pub_et_images"> <div class="images_article"><a href="http://www.centre-presse.fr/images/articles/800x600_148761.jpg" rel="prettyPhoto[mixed]"><img class="aligncenter" alt="Christiane Fraysse, Manon Labaye et Jacques Arfeuillère justifient le maintien de la liste Osons Poitiers au second tour." src="http://www.centre-presse.fr/images/articles/130x130_148761.jpg" /></a> <div class="legende">Christiane Fraysse, Manon Labaye et Jacques Arfeuillère justifient le maintien de la liste Osons Poitiers au second tour.</div> </div> </div>   <div class="texte_article"> <i>L</i><i>a vraie gauche, c'est nous</i>, n'hésite pas à affirmer Christiane Fraysse, la <span class="f7u04o4muh0" id="f7u04o4muh0_1">tête de liste</span> de « Osons Poitiers », qui a confirmé hier avoir déposé sa candidature pour le second tour. La nouvelle profession de foi est imprimée et les militants se succèdent au local de campagne pour prendre le paquet qu'ils iront distribuer. <span class="inter">"Des candidats qui représentent le passé"</span> On peut notamment y lire une analyse du premier tour. « <i>Il valide notre choix, avec plus de 15% des suffrages, <span class="f7u04o4muh0" id="f7u04o4muh0_3">nous avons</span> ouvert une voie à une alternative de gauche </i>», explique Jacques Arfeuillère, du Parti de gauche, n° 2 sur la liste. Les écolos ont fait les comptes: « <i>Alain Claeys a perdu plus de 5.500 voix et la droite près de 1.500. </i>» Un désaveu, selon eux, pour des candidats « <i>qui représentent le passé </i>». Quand le candidat socialiste qualifie leur liste d'extrême gauche, les colistiers répondent et justifient leur maintien au second tour: « <i>Nous sommes en train de réinventer la gauche. Notre socle, c'est l'écologie. Et notre programme n'a pas été conçu pour manifester notre opposition, mais bien pour gérer la ville, </i>assure Christiane Fraysse.<i> Avec des propositions pour plus de justice sociale, plus de démocratie. </i>» La tête s'effraye, enfin, du score du FN, « <i>l'événement le plus regrettable du premier tour, le Front national entraîne l'ensemble du débat politique vers la droite </i>». Et Manon Labaye, du NPA, explique que les militants ne cesseront pas d'arpenter le terrain pour convaincre les abstentionnistes: « <i>Chacun a forcément un avis sur la gestion de la ville. </i>» Les colistiers vont notamment <span class="f7u04o4muh0" id="f7u04o4muh0_2">distribuer des tracts</span> sur le campus et près des établissements universitaires du centre-ville aujourd'hui. « <i>17% de nos colistiers ont moins de 30 ans, la jeunesse a une place réelle au coeur du système démocratique </i>», rappelle Christiane Fraysse. <span class="note">> <b>Meeting jeudi.</b> Christiane Fraysse et ses colistiers organisent un meeting « festif », jeudi 27 mars, à 20h, au musée Sainte-Croix.</span> </div>   <div class="source">Ph. B.</div> <div class="source"></div> <div class="source">Article publié dans Centre Presse, le 26 mars 2014.</div> <div class="source">http://www.centre-presse.fr/article-298482-christiane-fraysse-reinventer-la-gauche.html</div>