Entourée de certains de ses colistiers, la chef de file de la liste écologique, sociale et solidaire » a précisé hier soir les grandes lignes de son programme.
Christiane Fraysse, hier soir au Bibliocafé entourée de ses colistiers Manon Labaye et Jacques Arfeuillère.

Christiane Fraysse, hier soir au Bibliocafé entourée de ses colistiers Manon Labaye et Jacques Arfeuillère.
(Photo: Patrick Lavaud)

 

Elle en convient volontiers: l’équipe qu’elle mène est à nette dominante verte et rouge. Mais Christiane Fraysse préfère mettre en avant le titre officiel que s’est choisi la liste: « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne ». Hier soir, dans l’ambiance intimiste mais un peu bruyante du Bibliocafé, et aux côtés de certains de ses principaux colistiers – Jacques Arfeuillère du Parti de gauche, Pascal Canaud d’Ensemble et Manon Labaye du NPA-, l’élue d’Europe Écologie les Verts a balayé les grandes lignes d’un programme qui se veut d’abord « humain »,et entend s’imposer comme un « antidote à l’abstention » en « s’adressant à tout le monde ».

Un référendum sur la gratuité des transports

Christiane Fraysse a insisté sur le besoin de « favoriser l’autonomie », ce qui doit passer entre autres par « le rapprochement entre la production et la consommation. » Pascal Canaud a parlé de la nécessité de « redistribuer » en cette période de crise, donc de « lutter contre l’austérité ». La liste propose de développer les services publics de proximité (et de remunicipaliser la gestion des déchetteries), de lancer un « vrai débat sur la gratuité des transports » (puis de consulter la population par référendum sur la question). Ou encore de créer des « dispensaires de santé » qui éviteraient d’avoir à avancer le prix de la consultation et mèneraient des actions de prévention au coeur des quartiers. Manon Labaye a pour sa part évoqué les projets de « développer encore plus de lieux culturels accessibles à tous » ou de « favoriser l’auto-organisation des citoyens ». Tandis que Jacques Arfeuillère insistait sur « la nécessité d’impliquer davantage les citoyens », par exemple en« élargissant le champ de budgets participatifs »« Plus de grands projets sans consultation des habitants: il est temps de rétablir la confiance entre élus et citoyens. »

« Alain Claeys
et le bipartisme »

Les grandes lignes de ce programme sont présentées dans un document tiré à 40.000 exemplaires et qui sera dès aujourd’hui distribué sur les marchés et dans les boîtes aux lettres. D’autres rendez-vous vont être régulièrement programmés par la liste, jusqu’à une grande réunion publique le vendredi 14 mars à 20h30 aux salons de Blossac (en présence du député européen EELV Yannick Jadot). Et Christiane Fraysse se veut aussi déterminée qu’optimiste: « Alain Claeys est encore dans une vision bipartiste de la politique, avec en dehors de l’UMP et du PS, juste des forces d’appoint qui leur permettraient de se faire élire. Notre programme est de gauche, et s’il s’en inspire, tant mieux. Mais on sera au second tour. »

 

Frédéric Delâge
Centre-Presse : Christiane Fraysse invite à « oser » une autre politique philippe Municipales2014Revue de Presse
Source : CentrePresse du 14 février 2014 Entourée de certains de ses colistiers, la chef de file de la liste écologique, sociale et solidaire' a précisé hier soir les grandes lignes de son programme. Christiane Fraysse, hier soir au Bibliocafé entourée de ses colistiers Manon Labaye et Jacques Arfeuillère. (Photo: Patrick Lavaud)   Elle...
<div>Source : <a href="http://www.centre-presse.fr/article-289266-christiane-fraysse-invite-a-oser-une-autre-politique.html" target="_blank">CentrePresse du 14 février 2014</a></div> <div></div> <div><strong>Entourée de certains de ses colistiers, la chef de file de la liste écologique, sociale et solidaire" a précisé hier soir les grandes lignes de son programme.</strong></div> <div id="pub_et_images"> <div id="pave_inter_article"><a href="http://memorix.sdv.fr/5c/www.centre-presse.fr/infoslocales/municipales-poitiers_article/949602696/Position1/default/empty.gif/576a4b625031476b6a34594143437332" target="_blank"><img alt="" src="http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif" width="1" height="1" border="0" /></a></div> <div><a title="Photo: (Photo: Patrick Lavaud)" href="http://www.centre-presse.fr/images/articles/800x600_144997.jpg" rel="prettyPhoto[mixed]"><img alt="Christiane Fraysse, hier soir au Bibliocafé entourée de ses colistiers Manon Labaye et Jacques Arfeuillère." src="http://www.centre-presse.fr/images/articles/130x130_144997.jpg" /></a> <div>Christiane Fraysse, hier soir au Bibliocafé entourée de ses colistiers Manon Labaye et Jacques Arfeuillère.</div> <div>(Photo: Patrick Lavaud)</div> </div> </div> <div>   Elle en convient volontiers: l'équipe qu'elle mène est à nette dominante verte et rouge. Mais Christiane Fraysse préfère mettre en avant le titre officiel que s'est choisi la liste: « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne ». Hier soir, dans l'ambiance intimiste mais un peu bruyante du Bibliocafé, et aux côtés de certains de ses principaux colistiers - Jacques Arfeuillère du Parti de gauche, Pascal Canaud d'Ensemble et Manon Labaye du NPA-, l'élue d'Europe Écologie les Verts a balayé les grandes lignes d'un programme qui se veut d'abord <i>« humain »,</i>et entend s'imposer comme un <i>« antidote à l'abstention »</i> en <i>« s'adressant à tout le monde ».</i> Un référendum sur la gratuité des transports Christiane Fraysse a insisté sur le besoin de<i> « favoriser l'autonomie »</i>, ce qui doit passer entre autres par <i>« le rapprochement entre la production et la consommation. »</i> Pascal Canaud a parlé de la nécessité de <i>« redistribuer »</i> en cette période de crise, donc de <i>« lutter contre l'austérité ». </i>La liste propose de développer les services publics de proximité (et de remunicipaliser la gestion des déchetteries), de lancer un <i>« vrai débat sur la gratuité des transports »</i> (puis de consulter la population par référendum sur la question). Ou encore de créer des <i>« dispensaires de santé » </i>qui éviteraient d'avoir à avancer le prix de la consultation et mèneraient des actions de prévention au coeur des quartiers. Manon Labaye a pour sa part évoqué les projets de<i> « développer encore plus de lieux culturels accessibles à tous » </i>ou de <i>« favoriser l'auto-organisation des citoyens »</i>. Tandis que Jacques Arfeuillère insistait sur <i>« la nécessité d'impliquer davantage les citoyens »</i>, par exemple en<i>« élargissant le champ de budgets participatifs »</i>: <i>« Plus de grands projets sans consultation des habitants: il est temps de rétablir la confiance entre élus et citoyens. »</i> "Alain Claeys et le bipartisme" Les grandes lignes de ce programme sont présentées dans un document tiré à 40.000 exemplaires et qui sera dès aujourd'hui distribué sur les marchés et dans les boîtes aux lettres. D'autres rendez-vous vont être régulièrement programmés par la liste, jusqu'à une grande réunion publique le vendredi 14 mars à 20h30 aux salons de Blossac (en présence du député européen EELV Yannick Jadot). Et Christiane Fraysse se veut aussi déterminée qu'optimiste: <i>« Alain Claeys est encore dans une vision bipartiste de la politique, avec en dehors de l'UMP et du PS, juste des forces d'appoint qui leur permettraient de se faire élire. Notre programme est de gauche, et s'il s'en inspire, tant mieux. Mais on sera au second tour. »</i>   </div> <div>Frédéric Delâge</div>