Quand :
28 juillet 2019 @ 10 h 30 min – 11 h 30 min Europe/Paris Fuseau horaire
2019-07-28T10:30:00+02:00
2019-07-28T11:30:00+02:00
Où :
Place de Provence
86000 Poitiers
France

Il s’appelait Mamoudou Barry, il était enseignant chercheur à l’université de Rouen.
Vendredi 19 juillet 2019, il est mort des suites d’une agression raciste sous les yeux de sa femme et de sa fille de 3 ans.
Parce que nous ne nous résignons pas à ce que dans notre pays un homme soit agressé en raison de sa couleur de peau, parce que nous refusons que le racisme et la haine gangrènent notre société, parce que justice doit être faite pour Mamoudou Barry, nous appelons à une mobilisation partout en France pour combattre le racisme sous toutes ses formes.

À Poitiers, nous vous donnons rendez-vous dimanche 28 juillet 10h30, place de Provence aux couronneries, face au magasin Super U, pour rendre hommage à Mamoudou Barry et observer une minute de silence.

Pour le Comité SOS Racisme de la Vienne,
Cheikh DIABY

Hommage à Mamoudou Barry administrateur
Il s’appelait Mamoudou Barry, il était enseignant chercheur à l’université de Rouen. Vendredi 19 juillet 2019, il est mort des suites d’une agression raciste sous les yeux de sa femme et de sa fille de 3 ans. Parce que nous ne nous résignons pas à ce que dans notre pays un...
Il s’appelait Mamoudou Barry, il était enseignant chercheur à l’université de Rouen. Vendredi 19 juillet 2019, il est mort des suites d’une agression raciste sous les yeux de sa femme et de sa fille de 3 ans. Parce que nous ne nous résignons pas à ce que dans notre pays un homme soit agressé en raison de sa couleur de peau, parce que nous refusons que le racisme et la haine gangrènent notre société, parce que justice doit être faite pour Mamoudou Barry, nous appelons à une mobilisation partout en France pour combattre le racisme sous toutes ses formes. À Poitiers, nous vous donnons rendez-vous dimanche 28 juillet 10h30, place de Provence aux couronneries, face au magasin Super U, pour rendre hommage à Mamoudou Barry et observer une minute de silence. Pour le Comité SOS Racisme de la Vienne, Cheikh DIABY